politique et clown L’homme politique se met souvent en scène. J’y vois souvent un acteur aux accents clownesques. Mais peut-être pas au sens nous pourrions l’entendre. Avez-vous déjà observé les images de ces discours de clôture d’élections retransmis aux alentours de 20H à la Télé ?

Le candidat fraichement élu, ou déçu (mais dans les 2 cas ça fonctionne de la même manière), prend la parole entouré de ses colistiers. Souvent pour conclure une campagne triomphante ou méritante. Je me focus alors, non pas sur le candidat principal, mais sur ceux de ses amis de campagne qui tentent de se faire une petite place dans le champ de la caméra.

Chacun d’eux a intérêt à être vu avec son candidat qui jouit, à ce moment préçis, de la plus grande notoriété. Et ce moment est leur moment. Ils n’ont plus rien à perdre. Soit c’est gagné, soit c’est déjà perdu. Peut-être même le dernier moment avant  que les caméras ne s’éteignent à jamais. Et ils ne s’y trompent pas.

Acteur ou Clown de théâtre

Alors ils partagent la joie ou la peine de leur héros mais surtout ils certains sont là pour se montrer et ça se voit. Ca se voit d’autant plus que tout le monde ne peut pas être vu dans un écran télé. Le champ de la caméra est focus sur leur candidat. Eux se contentent des à côtés de l’espace qui reste… et ça se voit, ça se bouscule, ça tend la nuque, ça sourit pour se faire remarquer, ou ça prend l’air sombre pour se faire remarquer.

Bref, ça cherche le public et ça se voit. Un délice. Tout ce que j’enseigne à mes élèves dans le fameux « regard public ».